Projet d’acquisition de documents, d’actions culturelles et de formation pour les établissements pénitentiaires du Calvados, de l’Orne, de la Manche, de Seine-Maritime et de l’Eure porté par Normandie Livre & Lecture.
Le projet se décline en deux volets : un pour les adultes et un pour les jeunes.
Le projet Passerelle(s) a pour objectif de lever une partie des freins qui fragilisent l’accès à la lecture en détention même lorsqu’il y a une bibliothèque sur site.

Le projet Passerelle(s) propose une démarche globale facilitant l’accès à la culture et à la lecture pour tous. L’objectif est de développer une démarche inclusive permettant à chacun de trouver en établissement pénitentiaire une offre de lecture lui correspondant. Il a pour objectif non seulement de toucher les personnes en situation d’illettrisme, de handicap ou de difficulté avec la langue française mais également les personnes lectrices ne fréquentant pas ou peu la bibliothèque. L’accessibilité est au cœur de la démarche.

L’auteure Barbara Constantine nous fait l’honneur d’être la marraine de ce projet.

« Il fait sens, ce projet, une musique à mes oreilles parce qu’il parle de partage, d’échange, de liberté à travers la lecture et l’écriture… des mots, des maux, démons et des merveilles

Hâte d’y être

Honorée d’être invitée.
Merci. »

Barbara Constantine

 

Barbara Constantine nous a fait l’honneur d’accepter notre invitation. Elle sera plus particulièrement associée au travail d’écriture mené dans le cadre de « Faites des mots en prison » en participant à des rencontres avec les lecteurs et à la lecture des textes réalisés.

Associer une auteure à Passerelle(s) souligne le fait que ce projet porte les valeurs d’accès aux droits des personnes par le biais du partage et de la lecture plaisir.

Signalétique Passerelles

Les partenaires du projet

Cette action s'inscrit dans le cadre de la convention régionale Culture / Justice, signée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Normandie, la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires de Rennes, la Direction Interrégionale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse du Grand-Ouest et la Région de Normandie. Elle a reçu le soutien du CNL et de la Sofia.